Tu sais que tu jouais au basket dans ta chambre quand…


Petit tu rêvais de NBA. Mais à défaut de pouvoir regarder les matchs à la télé, tu les rejouais dans ta chambre. Et qu’est ce que c’était bon…Toi tu jouais au basket dans ta chambre

-Tu dunkais comme un fou sur ton panier. Pour la première fois de ta vie, t’avais l’impression d’être grand, malgré ton mètre cinquante. Le dunk “between the legs” tu l’as tenté, il a même failli passé. https://www.youtube.com/watch?v=RSWXGXNPA0w

-Par contre tu maitrisais pas ta force et un jour t’as cassé ton panier. T’as demandé à ta mère de t’en racheter un. Comme elle t’a dit non, t’es allé tout seul chez Go Sport pour l’acheter. Avec tes 50 francs d’argent de poche.

-Du coup tu faisais beaucoup plus attention quand tu dunkais après. T’as même changé ta façon de jouer. A la manière d’un Kobe ou de Jordan, tu t’es transformé en shooteur.

-T’enchainais les paniers à 3 points et tu te prenais pour Peja Stojakovic. La ligne à 3 points c’était derrière ton lit. D’ailleurs t’étais intransigeant avec tes potes qui comprenaient pas trop, mais pour toi c’était évident. Eux leur truc c’était de tirer en plongeant sur le lit en criant :”dernière seconde dernier shoot!!”. Toi t’étais bien plus pro.

-Rien ne te rendait plus heureux qu’un « switch »

-D’ailleurs avant de terminer ta séance de tirs, tu te disais secrètement “si celui là je le mets j’aurai une super note au DS de math de demain”. Tu te concentres, tu souffles et tu tires, airball. Terrible désillusion, tu retournes à ton bureau pour réviser Thalès et son théorème et conjurer le mauvais sort.

-Dix minutes après, tu tentes un tir plus facile : “celui-la je le mets, ca annule celui que j’ai raté” Cette fois-ci, tu ne rates pas la cible. Normal, t’étais à 15 cm… T’es pas stupide non plus.

-Tu te sentais pousser des ailes. T’enfilais ton maillot d’Iverson, trois fois trop grand, avant d’enfiler les paniers.

-En revanche passer d’un ballon taille 3 dans ta chambre à un taille 7 sur les parquets te faisais un petit choc. Un petit choc de 5-6 air balls.

-T’avais ce pote qui quand il marquait un panier à 3cm de l’arceau te disais : « C’est trop facile le basket. Je suis sur que je suis meilleur que toi». Bien sûr tu l’éclatais mais pour le consoler tu lui disais “T’inquiètes pas tu restes le meilleur au ping-pong”. Salop de pongiste.

-Ce même pote d’ailleurs qui disait que t’étais nul au basket quand tu ratais la poubelle de la classe avec ta boulette de papier. Du fond de la salle.

-Combien de fois t’as essayé de te filmer en mettant un tir de dingue, à l’aveugle, dos au panier… La seule fois où t’as réussi, ton pote avait mal cadré la vidéo.

-Si t’avais la chance d’avoir un frère tu pouvais même faire des matchs, voire des saisons entières dans ta chambre. Bon, bien sûr finir un match était une épreuve entre les fois où tu t’explosais le pied contre le coin d’un meuble ou encore celles où les voisins du dessous débarquaient en furie à ta porte.

-Ce même grand frère qui faisait 20cm de plus que toi et qui fixait toutes les règles. Et toi tu te rendais compte de rien. A part que tu perdais souvent.

-C’est vrai que ca devait être très pénible pour les autres ce bruit incessant de balle qui rebondit. D’ailleurs tu comprends mieux pourquoi ta mère voulait pas te racheter un panier.

-Par contre elle a été obligée de te racheter le carreau que t’avais explosé avec la balle.  Elle allait quand même pas te laisser dormir dans le froid.

-En revanche, les Warhammers que t’avais détruit, ça c’était pour ta gueule. Bon c’est vrai qu’ils étaient pas très bien protégés sur cette étagère.

-Tu maîtrisais parfaitement la géométrie spatiale de ta chambre. Tu savais parfaitement où allait retomber la balle en la lançant avec une certaine puissance et un certain angle. Bon, parfois ça marchait pas comme prévu, du coup les Warhammers en reprenaient un coup.

-T’as récemment décidé de racheter un panier pour ta chambre. Sauf que dans ton 12 m2 c’est beaucoup moins évident. Et puis comme t’as plus besoin de sauter pour dunker c’est beaucoup moins marrant.

-Du coup t’as jeté ton panier, qui prenait la moitié de ton appart. Mais t’as gardé la balle, pour travailler ton dribble. Enfin tu voulais…putain de voisins.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s