On est allé au Hoops Factory et on a bien kiffé


C’était le rayon de soleil d’un hiver qui commençait à être bien tristounet. Entre les défaites à répétition des Knicks et une rentrée 2016 qui a vu Manchester United dire adieux au titre, la bonne nouvelle de la période des fêtes est venue d’Aubervilliers. Et plus précisément du 3 rue Pierre Larousse (M° Porte de la Villette / Aubervilliers). Si on précise l’adresse et le métro, c’est que ce coin de paradis est à dénicher au milieu d’une friche industrielle en pleine mutation. Entre deux entrepôts chinois, un centre commercial flambant neuf (Le Millénaire) et un canal de l’Ourcq qui sera bientôt sain et propre, on entre donc dans une sorte de halle fraîchement refaite à neuf. Parquets lustrés, panneaux vissés, balles gonflées, Tu sais que t’as mis les pieds au Hoops quand…

– tu peux enfin ressortir tes Jordan du placard. La dernière fois que tu les avais portées, tu venais de fêter tes 10 ans et tu flottais dedans. Mais à l’époque ta mère te disait : « t’en fais pas, elles t’iront dans un an ». Un an après tu t’étais mis au foot…

D’ailleurs à cette époque tu te souviens que les Seattle Supersonics jouaient encore (pour preuve t’as le maillot de Gelabale), que Manu Ginobili avait des cheveux, que Bush était président des USA et que, cerise sur le gâteau, les Sixers allaient en finale NBA contre les Lakers. Mais c’était une autre époque et aujourd’hui malheureusement ta mère les a donné ces Jordan en question. A ton petit cousin.

– t’as saigné les sites de basket pour t’acheter une nouvelle paire de chaussures. Finalement, t’as finis chez Go Sport pendant les soldes…quoi qu’on en dise, elles tombent à pic ces soldes.

– t’as plusieurs types de potes qui s’opposent :

  • Le babtou fragile, celui qui vient avec ses tennis, son short de running et son maillot de foot
  • La star, celui qui arrive avec un équipement Nike neuf de la tête aux pieds et un manchon à chaque bras.
  • Le vieux de la vieille, qui sort son maillot de Fred Weiss parce qu’il est né à Limoges

A la fin du match, il y aura quand même consensus pour dire que c’étaient pas les meilleurs. Mais bon, c’est tes potes alors tu les réinviteras. C’est ça aussi l’esprit du Hoops.

– t’as retrouvé avec plaisir ce bruit de ficelle quand la balle rentre en switch. C’est tout de même autre chose que tes shoots sur les paniers sans filet des playgrounds sous le métro parisien où tu dois demander confirmation à ton pote : »y’a air-ball ou switch? je vois rien du corner… »

– ici, pas de ligne de tennis, de football ou encore de poteaux de volley en plein milieu d’un bitume craquelé. Juste un parquet parfaitement ciré.

– la petite musique US d’ambiance qui passe te rappelle tes années Hip-Hop où t’assumais encore les baggys Rocawear, les Tee-Shirt Ecko Unltd et le sweat Ellesse.

– après le groupe Facebook « Urban Foot », le groupe « soirées du vendredi soir », le groupe « chill du dimanche aprem », tu viens tout juste de créer le groupe « hoops factory ». Faut dire que t’en avais marre des Monaco-Angers et Montpellier-Nantes du dimanche 14h sur Bein. Avec le Hoops Factory t’as trouvé un bien meilleur plan pour passer ton dimanche entre potes.

-Sortie de douche, à peine la serviette sur les reins qu’on t’alpague : « tu rentres où gros ? t’es motorisé non ? Shotgunnn ! »

– à la manière de Kobe qui reproduisait les mooves de MJ à la perfection, tu sais prendre exemple sur les meilleurs de ta génération : le layup en contre attaque, (ou celui la). Et tu les répètes souvent pour vraiment être sur de les maîtriser.
Ta dernière trouvaille ? Le dribble dans le dos « à la Born Ready »

-tu flambes devant tes collègues le lundi midi : « ce soir j’ai match. C’est la winter league! ». T’as toujours ce gars de la compta pour te rétorquer : « tu dois sauter super haut pour faire du basket avec tes 175cm… » Lol…tu le détestes ce type qui vient briser ton moment de gloire.

-la porte d’Aubervilliers n’a plus aucun secrets pour toi. En métro, en scoot, en voiture ou en Autolib, tu connais l’itinéraire par cœur. Alors que la première fois, non seulement tu t’étais perdu mais t’étais pas très sécu. Maintenant tu check même l’épicier à qui t’achètes ton Mars et ta canette d’Orangina en sortie de match #taslesclésdetouteslesportes #grecfrite

– avec l’arrivée des belles soirées d’été, tes après matchs vont prendre une toute autre tournure : petite pinte en sortie de match au bar du Hoops, terrasse en bord de canal, ou encore cinoche en plein air à la Villette. Dès que les jours rallongeront les sportifs pourront profiter d’un quartier en plein essor. Après l’effort le réconfort… #gentrificationdu93

La mecque du basket à Paris a ouvert ses portes. Alors fonce Alphonse et viens te régaler sur les parquets. Que tu puisses prouver à tes potes : Ball don’t lie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s